top of page
  • Photo du rédacteurAmA L

Le Vector Equilibrium - la géométrie du point zéro

Le Vector Equilibrium VE ou l'équilibre vecteur est la seule forme géométrique où les forces d'attraction et de répulsion sont égales et équilibrées.


Le VE est comme la mère invisible de toutes les formes et symétries que nous voyons dans le monde. Mais nous ne pouvons pas réellement observer le VE dans le monde matériel. Ce que nous expérimentons sur Terre est toujours en expansion vers l'équilibre absolu et en contraction pour s'en éloigner.


Le VE représente l'état d'immobilité et de néant absolus et est conceptuellement la géométrie du point zéro ou du champ unifié - également appelé le "vide" de l'espace.

C'est le schéma directeur par lequel l'énergie se transforme en matière. Comme une vague émergeant de la surface d'une mer tranquille, une forme matérielle naît (se déploie) du plenum (plénitude) d'énergie (appelé "le vide" par les physiciens) et meurt (se replie) dans ce plenum.


Le VE est la structure sous-jacente du Torus.

Pour qu'une chose se manifeste, il faut une fluctuation dans le champ unifié, dont le résultat se manifeste sous la forme des champs quantiques et spatio-temporels observables.

En fait, le VE a la capacité de s'effondrer vers l'intérieur, en attirant les points extérieurs de manière symétrique vers son point central. Ce faisant, il passe d'un état d'équilibre parfait (la phase zéro) à une "rotation" dynamique qui peut se contracter dans le sens des aiguilles d'une montre et dans le sens inverse. Lorsqu'il se contracte et se dilate alternativement dans les deux sens, il présente une action dynamique de "pompage".

Cette action de pompage transfère l'information de manière transparente dans l'ensemble du champ unifié, à toutes les échelles et instantanément.

C'est grâce à ce mouvement de pompage dynamique du VE que l'ensemble de l'univers manifeste apparaît.


Le point central de chaque fluctuation ou événement énergétique local peut être décrit comme la "singularité" qui reste connectée à l'énergie infinie du champ unifié. De cette manière, nous pouvons dire que tout a un point central, et que tous les points centraux sont un (parce qu'ils sont continuellement connectés au champ unifié et donc entièrement et constamment unifiés).

C'est cette unification des points centraux qui explique les effets non locaux dans le domaine quantique.


Le champ unifié est la base, l’état d’unité et la vérité ultime. Les fluctuations ne sont que finies et reviennent toujours à l'équilibre absolu.






Comments


bottom of page